Article Spécial Travaux

Les travaux : au service du bien commun…

 

        La politique de travaux de la commune tend à mettre les bâtiments municipaux aux normes en vigueur, à les sécuriser et les rendre aptes à accueillir le public.

        Cette année, la municipalité a beaucoup investi dans de nombreux domaines : les écoles, la voirie ou encore la rénovation urbaine…

 

Les écoles : une priorité communale.

 

La majorité des travaux réguliers se déroule dans les 8 écoles de la ville. En effet, c’est une priorité pour les enfants d’étudier dans des locaux sécurisés, fonctionnels et agréables à vivre. La commune souhaite être plus proche des écoles et des parents. A chaque conseil d’école, outre l’adjointe à l’enseignement, les services techniques de la mairie sont présents afin de mieux appréhender les besoins en travaux des écoles et programmer les gros chantiers.

Dans ce sens, la municipalité a mis en place un programme annuel de maintenance et de mise en conformité. Dans ce cadre, en plus du grand nettoyage, les chantiers d’été ont permis la réparation des canalisations endommagées depuis plusieurs années, la vérification électrique des bâtiments, la réouverture du préau de l’école Lagrange et de la cour de l’école Zola, fermée depuis 2013.

IMG_8115 IMG_8115  

A l’école Lagrange, le préau a pu être rouvert après plusieurs mois de consolidation de la charpente et des piliers. A l’école Zola, l’arrière de la cour de récréation posait problème : pour la sécurité des enfants, un conduit de cheminée dangereux a été démonté et un mur d’enceinte a été créé, avec la mise en place d’une plate-forme.

Fermé depuis un moment pour des raisons de sécurité, le logement de fonction de l’école Langevin a aussi pu rouvrir ses portes grâce à la réhabilitation opérée par les ateliers municipaux. Ce 28 août dernier, la commission de sécurité a validé les changements. Il servira désormais de local pour les parents d’élèves et de bibliothèque pour les enfants.

 

Un gros dossier qui revient de loin, celui du dortoir de cette même école, pesant plus de 150 000 €, a été clôturé. Depuis plusieurs années, le chantier était en cours malgré les nombreuses malfaçons.

 

IMG_8976 IMG_8976  

L’étude de sol et l’étude de charge de la charpente n’avaient pas été réalisées, les dimensions de fenêtres disproportionnées par rapport à l’utilisation des lieux et les normes sismiques non prises en compte dans l’examen du projet. En juin 2013, les fondements du dossier ont été repris sérieusement. D’une surface de 150 m², il est aujourd’hui fonctionnel et a été ouvert à cette rentrée de septembre.

Le gros œuvre a été entrepris par les maçons et les menuisiers de la commune par souci d’économie. Deux dortoirs ont donc été créés, avec des sanitaires et deux débarras. Pour respecter les normes de sécurité et d’accessibilité, 3 sorties d’urgences avaient été prévues et une rampe extérieure a été aménagée pour l’accueil des enfants. Les travaux ont été déclarés conformes par la commission de sécurité et le certificat est resté vierge de prescription.

D’une capacité de 40 lits supplémentaires, il permettra aux enfants de se reposer paisiblement, dans de bonnes conditions. Il ne restera plus qu’à réaménager les espaces verts alentours.

 

Une voirie propre et sécurisée.

 

On sait que la qualité de la voirie réduit le risque d’accidents de la circulation. C’est la raison pour laquelle la municipalité a revu l’ensemble de son parc routier en vue de l’améliorer. Dans ce sens, cinq lieux ont dans un premier temps été sélectionnés, pour un budget de plus de 15 000 €.

 

Dans le dossier de la rue Ledru Rollin, une réunion publique avait été organisée ce 10 septembre dernier dans le but de recueillir les avis des riverains, concernant un ilot, situé devant le n°182. La municipalité étudie la possibilité de mettre un segment de cette rue en sens unique.

Aussi, par mesure de sécurité, 4 rues ont fait l’objet de retouches au niveau de la chaussée ou des trottoirs : Rue Danton prolongée, 430 mètres de trottoirs ont été créés. Rue Zola, les bordures ont été remplacées pour un meilleur accès de nos anciens à la salle Musmeaux et deux dos d’âne ont été supprimés rues Marcel Cachin et Victor Hugo prolongée.

 

Pour faciliter l’accès au cimetière, par le centre, une nouvelle entrée a été créée. Le service des espaces verts a ainsi matérialisé un chemin agréable, orné de quelques arbustes. Vous le trouverez juste à l’intersection entre les rues Blanchard et Myrtil Gossens, au pied de la résidence Durut.

 

IMG_9628 IMG_9628  

        La devanture de la mairie a été égayée. 3 pots géants au design moderne et coloré ont été installés. Outre l’amélioration du cadre de vie, ils permettent déjà d’empêcher le stationnement et de sécuriser l’accès à la mairie.

 

IMG_7377 IMG_7377  

 

Détruire pour mieux réaménager l’espace…

 

        Depuis quelques années, le quartier de Thiers est en pleine rénovation urbaine, dans le cadre de l’ANRU. Après la destruction de l’ancienne école Joliot Curie, la reconstruction du nouveau groupe scolaire Curie-Brassens, la construction des bâtiments A et B et le réaménagement de la place Henri Durre, c’est aujourd’hui le quartier ancien, qui depuis peu a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui va être requalifié. Pour faire évoluer la cité, de nombreux travaux seront effectués : aménagement de voiries, démolitions, … dont certains sont en cours.

 

IMG_8091 IMG_8091  

 

        4 millions d’euro, c’est le budget total du projet de la requalification de Thiers, c’est dire l’ampleur de la transformation du quartier. La rue du Nord est déjà en train de changer : une série de logements a déjà été détruit. Ils seront remplacés par un espace paysagé, avec une possibilité de parking. Le supermarché du quartier, Coccinelle, est démoli depuis le mois de juin dernier et le bâtiment de l’angle de la rue de l’église, qui abritait un coiffeur, le sera bientôt. Il est en cours de désamiantage.

 

IMG_8065 IMG_8065  

 

        Du côté de la place de l’église, pour fluidifier le traffic et désenclaver la cité, la salle Goguillon va être réaménagée. En effet, à ce niveau, l’allée des marronniers sera rehaussée pour accéder de chaque côté de la salle. Les deux parties annexes (cuisines et toilettes) seront supprimées. Le chantier est déjà en route…

 

IMG_8102 IMG_8102  

 

        Grâce à l’appui de ses partenaires (Valenciennes Métropole, Le Département, La Région, l’Etat…), la commune ne débourserait que 900 000 €.

 

        A l’opposé de Thiers, le quartier du Pont de Bruay est aussi en chantier, et ce jusqu’à la mi-novembre 2015. En effet, Valenciennes Métropole, qui avait fait l’acquisition de l’ancienne friche industrielle Botel (Anciennement Mondial Carrelages), rue des Francs-Tireurs, est en train de la détruire. Pour le moment, la municipalité travaille avec la CAVM pour trouver une destination répondant aux attentes des Bruaysiens. En attenant, l'enceinte du site sera clôturée pour en protéger l'accès.

 

Service Communication - Ville de Bruay sur l'Escaut