Un vrai show à l’américaine

28 février 2015

Le 28 février dernier, Brigitte Ludovisi, adjointe au sport et à la vie associative et Frédéric Lemay, conseiller délégué au sport, organisaient un gala de catch à la salle polyvalente, rassemblant les grands noms de la discipline. Avant l’entrée des combattants, des démonstrations sportives étaient prévues sur le ring.

 

Les associations en 1ère partie du show…

 

Les combats ont démarré à 20h précise. Mais avant que les gladiateurs n’entrent dans l’arène, les associations sportives de la ville avaient été invitées à monter sur le ring pour présenter leur sport en première partie en faisant une démonstration devant le public.

A 19h, trois associations bruaysiennes s’étaient donc succédées : le club de « Takeda Ryu », toujours présent, deux troupes de danse (Danse Modern’ et Ultimatum Crew) de l’association de Thiers « Média Jeunesse », et trois groupes de la toute nouvelle association de danse « Les Rythm’Miss », créée en janvier 2015.

Entre les cordages, les danseuses avaient présentées différents types de danses : Pop, Hip Hop… et le Club de Takeda Ryu avaient dépêché sur place ses meilleurs éléments pour faire une démonstration vivante des prises les plus spectaculaires et les plus représentatives de ce sport de combat.

 

« Les Rythm’Miss », pour cette première sortie, ont été gâtées puisqu’elles avaient eu l’honneur de jouer les Pompom Girls au passage des Maîtres du Ring !

 

Les Maîtres du Ring ou les pitbulls du catch mondial…

 

Pendant plus de 2h30, la salle polyvalente était en effervescence. Tout le monde attendait avec impatience le combat des colosses du catch professionnel international : le célèbre Flesh Gordon, référence de la discipline en Europe et pro depuis 30 ans, champion d’Europe et champion du monde. Mais le plus attendu était le Monsieur Muscle de la soirée, le britannique Tiny Iron : un monstre d’1,93 m pour 140 kg de « gonflette ». Cette « armoire à glace » du ring est la pièce maîtresse de Wrestling Stars, la première fédération de catch d’Europe.

En introduction, le présentateur, fort d’une voix puissante, mettait l’ambiance et attisait les rivalités et la nervosité du public qui ovationnait généralement le plus fort. Tyson Furia Dos Santos, Angel’s Bombita, Stricker ou encore Miss Agathe, les combattants ont tout fait pour faire de cette soirée de gala un moment inoubliable.

 

Quand les combats se transforment en spectacle…

 

Ce n’était pas la première fois que Bruay accueillait un gala de catch mais il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu une aussi grande ferveur autour d’un ring. En effet, 300 personnes s’étaient réunies pour vivre un moment dans l’ambiance bon-enfant de cette discipline souvent jugée trop brutale. Cependant, lorsqu’on prend conscience que toutes les chutes sont calculées et que chaque combat est scénarisé, alors, le spectateur entre volontier dans le jeu du bon et du méchant où l’arbitre attise souvent les hostilités.

Les combats sont toujours bilatéraux et les combats assez virils, même si des femmes étaient aussi de la partie, avec des combats plus vrais que nature. Un contre un ou par équipe de 3, voire de 4, les champions n’ont pas rechigné à l’effort pour rendre le spectacle attrayant et rythmé.

 

IMG_0780 IMG_0780  IMG_0546 IMG_0546  IMG_0560 IMG_0560  IMG_0572 IMG_0572  IMG_0586 IMG_0586  IMG_0637 IMG_0637  IMG_0716 IMG_0716  IMG_0738 IMG_0738  IMG_0750 IMG_0750  IMG_0756 IMG_0756  IMG_0773 IMG_0773  IMG_0806 IMG_0806  IMG_0836 IMG_0836  IMG_0848 IMG_0848  IMG_0862 IMG_0862  IMG_0874 IMG_0874  IMG_0876 IMG_0876  IMG_0939 IMG_0939  IMG_0883 IMG_0883  IMG_0890 IMG_0890  IMG_0959 IMG_0959