L’église Saint Adolphe fait peau neuve

juin 2014

 

Depuis fin 2013, l’église Saint Adolphe est en chantier. En effet, elle est en pleine restauration. Du sol au plafond, de l’extérieur à l’intérieur, toute la structure sera bientôt refaite à neuf.

 

Un monument de l’histoire locale va retrouver son éclat d’antan.

 

Au beau milieu du quartier de Thiers, s’élève l’église Saint Adolphe. L’accès à celle-ci, construite par la compagnie des mines d’Anzin, était devenu périlleux. La décision de sa restauration n’a pas été facile à prendre puisque son coût n’était pas négligeable.

Parallèlement, un dossier de classement de la cité au patrimoine de l’UNESCO promettait un avenir meilleur et des subventions à la clé. Effectivement, aujourd’hui, le quartier de Thiers est classé en partie et des aides supplémentaires ont pu être attribuées à la commune pour la réhabilitation de cet édifice religieux. L’Etat, la Région, et la Communauté d’Agglomération de Valenciennes Métropole sont partenaires de l’opération et la ville ne financera le projet qu’à hauteur de 20% du budget total, estimé à près de 637 000 € HT.

 

L’église restaurée dans le respect des traditions…

 

Les objectifs des travaux sont d’assurer la réfection de l’ensemble des façades et du clos couvert. Cette opération est menée par des entreprises spécialisées dans les monuments historiques.

La façade est d’abord sablée et rejointoyée. L’ensemble des murs extérieurs est ensuite ravalé ; les briques et pierres de taille sont parfois changées en conservant les matériaux et les couleurs d’origine. Notons ici que ces pierres sont taillées sur place. Parallèlement, c’est la flèche du clocher, constituée de chevrons de bois, qui a entièrement été remplacée. Elle a été recouverte d’ardoises. Les abat-sons, qui permettent la propagation du son des cloches ont aussi été modifiés.

En outre, la toiture de l’ensemble de l’édifice sera remplacée, les vitraux endommagés seront restaurés ainsi que l’intérieur de l’église, attaqué par la mérule et les infiltrations d’eau qui ont provoqué d’importants dégâts. L’ensemble du chantier devrait être terminé pour la fin de l’année 2014.

Pendant les travaux, des actes de vandalisme ont été déplorés, des caméras de vidéo-protection ont été placées afin de surveiller le chantier.

 

Un lieu de culte et de culture…

 

A la fin des travaux, après concertation entre la municipalité, le diocèse de Cambrai et la population locale, une réflexion devra être menée pour permettre au culte d’être célébré dans de bonnes conditions et à la municipalité d’y organiser des opérations culturelles.

 

IMG_1590 IMG_1590  IMG_1594 IMG_1594  IMG_1650 IMG_1650  


IMG_1668 IMG_1668  IMG_1674 IMG_1674  IMG_1679 IMG_1679  

 

photos : Guillaume Huart - Ville de Bruay sur l'Escaut