Le vinyle : l’histoire de la musique

22 juin 2014

 

Le vinyle : une anthologie de l’histoire de la musique…

 

Les premiers vinyles sont sortis juste après la fin de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, même s’ils n’ont jamais disparus de la mémoire collective, ils restent réservés à quelques connaisseurs, tout au moins en apparence… C’est pourquoi, le 22 juin dernier, Monique TARANT a organisé une bourse aux vinyles à la salle polyvalente. Cette nouvelle manifestation a attiré le grand public à la recherche de son titre fétiche et dénicher LA pièce de collection.

 

Une 1ère édition réussie.

 

Pour les nostalgiques du disque vinyle, l’occasion était toute trouvée de se rendre à la 1ère édition de la bourse aux vinyles, le rendez-vous incontournable des collectionneurs du disque microsillons. Intitulé « Méga Summer Vinyles », ce salon, le premier organisé dans le Valenciennois, avait rassemblé 35 collectionneurs venus, notamment de quelques pays voisins (Belgique, Pays-Bas…), exposer leur trésor : des 33-tours, des 45-tours et parfois-même des 78-tours. Allié à la vente de tourne-disques, et autres instruments de musique, ce rendez-vous a attiré bon nombre de visiteurs, avertis ou non, qui viennent dénicher des spécimens rares et souvent onéreux.

Pour répondre à l’appel de la solidarité envers une famille décimée de Marly, Monique TARANT a décidé de reverser l’intégralité de ses bénéfices au CCAS de Marly qui centralise les dons.

 

Un salon pour les passionnés…

 

Ce salon était le rendez-vous des passionnés de la musique, des maniaques du disque vinyle en particulier. En cherchant bien, ils pouvaient retrouver les incontournables de la musique des années 50 et réentendre l’incontestable qualité sonore de ce support de l’époque, doté malgré tout d’un son des plus chaleureux.

Cette manifestation était une sortie de plus dans la vie bruaysienne mais aussi un formidable regard en arrière sur les productions musicales d’antan. Les passionnés du disque noir et de son histoire en ont eu plein les yeux.

 

Le vinyle au cours de l’histoire…

 

Dans la mémoire collective, le vinyle est resté une légende, le symbole de la musique Rock. Les 33-tours constituent depuis plus d’un demi-siècle un médium visuel et sonore jamais égalé. Le vinyle a connu son heure de gloire dans les 50’s lors de l’explosion du phénomène « rock and roll » où des millions d’auditeurs ont été captivés par le genre.

Au fil des ans, les 33-tours se sont déclinés sous divers format (gatefold, picture-discs, vinyles colorés…) et ont traversé les décennies suivantes en épousant les tendances visuelles de leur époque.

Le vinyle a dominé le marché jusque dans les 80’s. A cette période, il s’est fait détrôné par la cassette audio. Il s’est ensuite fait sévèrement concurrencé par l’avènement du CD, passant de 60% du marché à 2% dans les années 1990, même si les DJ le maintiennent encore en vie. En 2005, il ne représentait plus que 0,2% du marché et le prix du vinyle avait explosé, du simple au double, au profit du CD.

Aujourd’hui, les 33-tours bénéficient d’un nouvel engouement même si son come-back est encore timide. Paradoxalement, ce sont les nouvelles générations, adeptes du téléchargement, habituées à la musique dématérialisée et aux fichiers mp3, ainsi que les collectionneurs qui s’intéressent le plus au vinyle.

Les boutiques spécialisées proposent un choix de plus en plus large de vinyles mais il faudra encore attendre un « moment » pour qu’ils reviennent sur le devant de la scène.

 

IMG_1927 IMG_1927  IMG_1936 IMG_1936  IMG_1948 IMG_1948  IMG_1970 IMG_1970  LVB_IMG_1952 LVB_IMG_1952  

 

Photos : Guillaume Huart - ville de Bruay sur l'Escaut