Le don de sang : un enjeu de santé public

08 novembre 2014

 

 

C’était le 8 novembre dernier, Jean-Pierre Dulonpont, successeur d’Alfred Richarte, a procédé à la 43ème assemblée générale des donneurs de sang bénévoles de Bruay sur l’Escaut. Une fois encore, le constat est assez morose : même si le nombre de transfusion est en légère baisse en 2014, malgré les efforts de l’association, le don de sang, lui, baisse plus vite.

 

L’appel aux dons est permanent…

 

En 2014, 274 bénévoles sont venus donnés leur sang dans les 4 collectes organisées à la salle polyvalente, et 192 bruaysiens ont aussi fait un don de plasma à l’Etablissement Français du Sang (E.F.S.) de Valenciennes. Ils ont agit comme les 149 800 donneurs du département du Nord. Cependant, ils ne sont pas encore assez nombreux.

Lorsqu’on sait que les hôpitaux ont une exigence de 10 000 dons par jour pour couvrir les besoins des malades en attente de transfusion, on se rend compte de l’ampleur de l’appel fait par les associations de donneurs de sang. A Bruay, sur les quelque 13 000 habitants, 90 d’entre eux sont ou ont été concernés par la transfusion, ont retrouvé la santé ou ont été sauvé par ce don de sang. C’est ce cri d’alarme que le président Dulonpont a poussé devant les membres de son association pour ne pas baisser les bras et continuer à se battre pour promouvoir le don du sang.

En effet, on se rend compte que le déclin des dons correspond à l’accentuation du marasme ambiant de notre société. En 2014, le nombre de transfusion a baissé de 1%, ce qui est encourageant. Cependant, les prélèvements sanguins sont en déclin de 1,6%. Le nombre de poche de sang n’est donc pas suffisant pour subvenir aux requêtes des centres hospitaliers.

 

Un dilemme éprouvant…

 

Les prélèvements doivent donc être renforcés pour éviter l’obligation d’achat de plasma rémunéré à l’étranger.

Cependant, le problème est difficile à résoudre. Installé depuis fin septembre 2014, le fichier national ne communique plus le nom des donneurs : la sensibilisation sera d’autant plus difficile. De même, Les collectes mobiles (dont celles de Bruay qui pour l’instant est bénéficiaire) sont menacées de disparaître si trop peu de donneurs s’y rendent. Le plafond est fixé à 50 dons.

Pour contrer le manque de bénévoles, de plus en plus de donneurs seront donc sollicités pour faire des dons plus réguliers sur le site fixe de Valenciennes.

 

Donner et se donner soi-même…

 

En France, pas moins de 1,7 million de personnes donnent leur sang pour sauver des vies. L’association du Don du Sang fonde alors ses valeurs sur le don de soi et le profond engagement. Cet élan de générosité vit avec à l’esprit ces valeurs humaines et le respect de la vie d’autrui.

 

IMG_6933 IMG_6933  

IMG_6939 IMG_6939  IMG_6980 IMG_6980  IMG_6992 IMG_6992  LVB_7022 LVB_7022  

 

 

photos : Guillaume Huart - Ville de Bruay sur l'Escaut