La Politique de la Ville vous connaissez ?

Actualité du 06 juillet 2017

 

POLITIQUE DE LA VILLE

 

 

Née au début des années 80, la politique de la ville est une politique publique d’exception qui a pour objectif de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires, de favoriser la cohésion sociale, en développant une intervention publique renforcée dans les quartiers urbains en difficulté. Depuis 2015, 3 quartiers sont inscrits en géographie prioritaire à Bruay sur l’Escaut  et bénéficient de ce dispositif (Cité Thiers ancienne, Cité du Rivage, rue Renan, rue des Merlicans et rue Gambetta au Pont de Bruay – rue Manouvrier, Legrand et Mont Cassin au Nord Ouest de la Ville).

 

Complémentaire aux politiques urbaines et sociales menées par la commune, la Politique de la Ville permet une approche plus globale des difficultés rencontrées au quotidien par les habitants des quartiers, associant les dimensions urbaines économique et sociale.

Ainsi les domaines d’intervention s’étendent-ils de l’environnement à l’habitat, en passant par la citoyenneté, la santé, l’emploi,…

 

I              Actions concrètes au service des quartiers prioritaires

 

Améliorer les conditions de vie des habitants et restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers défavorisés, tel est le but que s’est fixée la commune en s’appuyant sur le dispositif Politique de la Ville, mis en œuvre notamment dans les quartiers de Thiers et le Rivage, depuis la nouvelle géographie prioritaire de 2014. Grâce à des moyens supplémentaires et une forte implication des élus, Bruay sur Escaut, a su mettre en œuvre différentes actions en faveur de ces quartiers et de l’ensemble de ses habitants.

 

 

II             Une politique récente pour répondre à des problèmes plus anciens

 

Le constat est fort : en France 5,5 millions de personnes vivent dans l’un des 1 500 quartiers les plus fragiles de l’hexagone. Déjà dans les années 1970, des responsables politiques locaux et nationaux ont pris conscience du décrochage social, économique et urbain de certains quartiers, enjeux qui ont appelé une approche plus globale des réponses apportés aux enjeux traversés par ces quartiers.

 

C’est fort de ce constat et de cette prise de conscience qu’apparaît, en 1990, le tout premier ministère de la ville dont l’action est largement transversale puisqu’elle touche tout un ensemble de ministères et de politiques différentes : développement économique, emploi, logement et sécurité.

Cette institutionnalisation de la politique de la ville est cependant intervenue quelques années plus tôt, après la procédure « habitat vie sociale » (1977) et la procédure du développement Social des quartiers (1982-1988).

 

Le but est alors d’améliorer l’ensemble des aspects de la vie quotidienne des habitants de quartiers dits « défavorisés » en traitant les problèmes rencontrés par des interventions ciblées, dans les domaines éducatifs, sociaux, économiques et culturels. Viendront ensuite les contrats de Ville, qui permettent à une ou plusieurs collectivités locales et à l’Etat de mettre en œuvre un programme pluriannuel de développement social urbain, parallèlement aux grands projets urbains qui ont permis de mettre en place des programmes de restructuration lourde dans des sites en très grandes difficultés

 

Difficile de ne pas mentionner la cité Thiers, avec la rénovation de sa place, de logements miniers, mais aussi, de l’église située sur la place et actuellement en cours de réhabilitation la salle Goguillon.

 

 

III            Des objectifs à atteindre dans nos quartiers

 

Les objectifs restent cependant semblables à ceux fixés à ses origines. Il s’agit avant tout de lutter contre les inégalités de tout ordre, les concentrations de pauvreté et les fractures économiques, sociales, numériques et territoriales, tout en garantissant aux habitants des quartiers défavorisés l’égalité d’accès aux droits, à l’éducation, la culture, aux services et aux équipements publics.

 

La politique de la ville agit également pour le développement économique et l’accès à l’emploi par les politiques d’insertion et d’insertion professionnelle, ainsi que pour l’amélioration de l’habitat. Il s’agit aussi de développer la prévention et de promouvoir l’éducation à la santé en favorisant l’accès aux soins, de garantir la tranquillité des habitants par les politiques de sécurité et de prévention de la délinquance. Les politiques mises en œuvre doivent également favoriser la pleine intégration des quartiers dans les villes, grâce à une accessibilité garantie par les transports en commun, à la mixité sociale et la revitalisation et diversification de l’offre commerciale.

 

Enfin, la politique de la ville à pour ambition de développer des territoires équilibrés et une ville durable, en valorisant son histoire, son patrimoine et la mémoire du quartier, tout en concourant pour l’égalité entre les femmes et les hommes, à la lutte contre toute forme de discriminations.

C’est donc en respectant l’ensemble de ces objectifs que Bruay sur l’Escaut œuvre pour le développement de ces quartiers inscrits en zone prioritaire.

 

 

IV           Des actions dans tous les domaines et pour tous

 

Des actions dont le coût total s’élève à près de 152 000€, dont presque 36 000€ en crédit ville et politique de la ville.

 

Bruay sur l’Escaut a du potentiel qu’elle tire de ses habitants. C’est ce potentiel que la Politique de la Ville tente de valoriser, ce sont ses habitants qui sont mis en avant. Nous sommes convaincus que le vivre ensemble à Bruay sur L’Escaut et le lien social ne peuvent exister que si son acteur principal participe pleinement et entièrement à la destinée de notre commune : cet acteur c’est vous !

 

 

 

DSC_0026 DSC_0026  DSC_0034 DSC_0034  DSC_0060 DSC_0060  DSC_0072 DSC_0072  DSC_0133 DSC_0133  DSC_0176 DSC_0176